Drague, rencontres et nuits torrides… Afin de ces celibataires, de le Covid, c’est non remerciements !

Drague, rencontres et nuits torrides… Afin de ces celibataires, de le Covid, c’est non remerciements !

Ils annulent a la derniere minute leur date Tinder par peur de se faire contaminer, flippent a l’idee de devoir faire la conversation, ainsi, frolent la syncope au moment de s’extraire de leur plaid pour aller boire un latte avec leur match Bumble.

Depuis certains mois, l’idee d’un rendez-vous galant ennuie a mourir, millionairematch site de rencontre voire revulse, ces celibataires jadis habitues des applications de rencontre. Apres plus d’un an de confinement ainsi que vie sociale agonisante, c’est le FODA, pour fear of dating again (la peur d’effectuer de nouveau des rencontres amoureuses) qui les frappe. Ils nous racontent.

« Qu’est-ce que je fous ici ? »

Notre premier confinement, Adele*, 20 annees, etudiante dans la mode, l’a passe a chatter dans Tinder, pour passer moyen et deconnecter d’un quotidien entre quatre cloisons. Quand l’ete arrive, elle enchaine des dates et les swipes, accoudee a un comptoir avec ses copines, pouffant a l’idee de recolter plus de numero qu’elles. « J’avais le sentiment de revivre, de maniere legere et libre, sans me prendre la tronche, de renouer avec l’univers », se souvient-elle. Un confinement apri?s, un coup la frenesie de l’ete passee, Adele a supprime toutes ses applications pour deux mois d’hibernation. « C’est simple, de septembre a mars, j’etais dans un cocon. » Alors qu’une cherie lui raconte qu’elle n’a couche avec personne depuis un an et n’a aucune intention que cela change, Adele realise dans un fou rire que c’est pareil i  sa place. « L’idee meme de me retrouver nue avec votre mec me revulse, cela me semble lunaire ! » En interview, sa voix monte en aigus comme elle martele les mots qui semblent lui faire particulierement horreur : « Je ne me vois nullement vraiment approcher 1 homme, etre NUE, chez LUI, dans son LIT ! Continuar leyendo «Drague, rencontres et nuits torrides… Afin de ces celibataires, de le Covid, c’est non remerciements !»