J’ai besoin de rediger car cela me bouffe l’esprit, J’me rends malade.

J’ai besoin de rediger car cela me bouffe l’esprit, J’me rends malade.

Pour cela, j’ai besoin de vos avis exterieurs. voici ma «longue» histoire :Il y a 6 ans, mon mari(qui est a l’epoque Mathieu depuis qq mois)et moi, i  l’occasion de la sortie entre colli?gues, on a sympathise avec une fille de notre age (j’ai 32 ans).

Le contact entre nous est tout de suite bien passe, je dirai surtout entre elle et moi, moi j’etais super contente d’avoir une amie : On a analogues delires, on se ressemble quelque peu dans la facon de devenir quelque peu timides, de manquer de confiance en soi, bref on s’etait bien trouvees ! Plus les annees passent, entre sorties et activites ensemble, on devient encore en proches et elle est notre temoin a mon mariage. Elle, je ne l’ai connu que celibataire. Je ne lui ai jamais su d’histoires, meme des petits flirts, sauf une fois, mais c’est le garcon qui n’etait pas interesse.Mais voila, que celui-ci y a qq mois, je la prends en grippe ! Lorsque l’on fera des sorties entre potes, j’ai remarque qu’elle parlait souvent avec mon mari. Cela se deniche, ils parlaient peutetre deja beaucoup ensemble, je ne sais gui?re et c’est la que j’y fais gaffe ! Je sais qu’ils s’entendent beaucoup, qu’ils ont qq points d’interet communs. et j’enrage. Si l’on est au resto a diverses, j’ai remarque qu’elle s’asseyait i  chaque fois a cote de nous ou a cote de lui (peut-etre le faisait-elle depuis qq annees avant et que je n’y faisais nullement gaffe !). ET forcement, J’me fais des films «je trouve que mon mari aurait du l’epouser celle-ci, qu’ils font un elegant couple, qu’ils ont des choses en commun»ou je me dis que je vais tomber malade ou mourir du jour au lendemain, et qu’elle, pour le consoler, viendrait le voir, ainsi, hop, ils sortent ensemble, paraissent en couple, ainsi, tous les amis trouvent ca normal ! je me dis qu’elle n’attend que ca pour sortir avec lui. Continuar leyendo «J’ai besoin de rediger car cela me bouffe l’esprit, J’me rends malade.»